« A PLACE AFTER ANOTHER » PROJECT

 

D5876D54-B46C-45F6-9EDA-33ADAA240BF4CC793C98-32FB-4691-830C-44032A4DD439

Le projet A place After Another représente la construction d’un personnage autour d’une palette artistique.

Le cinéma, la musique, le graphisme dessinent les contours dune histoire, d’un prisme unique.

Au fond, cela dessine ce qu’on a tous en commun, pour ne laisser, vif et en lumière, la singularité de chaque être.

Au travers de ce projet contenant une web série, un film, un album, des videos instrumentales, un ep et un univers visuel , j’ai voulu montrer la difficulté de comprendre ce que l’humain fait sur terre.

Si il y a un sens, serait-il est directement relié aux autres? mais en même temps, totalement singulier et unique.

Ce croisement entre connexion aux autres et connexion à soi laisse apparaître une vérité intérieure.

True self ( vérité intérieur ) : mélange ultime entre conditionnement compris et réparé et un retour à l’essentiel, au lien universel.

Entre personnalité et aspiration intérieur, fondamentalement humain, mais créatures de l’espace, nous sommes un pont . L’humain est bien plus qui ne le pense 🙂

voila mon projet. Recentrer les gens sur leurs essences, leurs vérités intérieures afin qu’ils apportent au monde la valeur si personnelle qui leur est propre.

Ce projet est aussi l’histoire de ma naissance en tant que moi artistique, moi connecté.

J’ai utilisé des méthodes intuitives et de flow, des moyens de rester uniquement connecté au moment présent. L’art comme moyen d’exprimer notre vérité mais aussi nos souffrances, l’art pour se reconditionner ?

Pour ma musique, le mixage, le mélange sont au coeur du processus créatif . Pour voir apparaître des choses que je n’aurais pas pu imaginer. Je suis toujours surprise du résultat. Dans la logique du flow drawing, la composition se fait à l’instinct, dans l’abandon au présent.

l’art ne peut que être pure si on le laisse nous guider, si on crée avec le coeur .

et quand l’art devient besoin vitale, urgent, drogue, il répare, guéri. il a le pouvoir de redessiner notre colonne vertébrale.

Pour la forme

L’univers est contruit autour de 5 sirenes, elles sont bloqués à paris et aspirent à la liberation de leur ame, retrouver l’ocean. Elles savent qu’elles trouveront la clé au travers des relations amoureuses, des hommes. Laissant des marques sur leur passage, les hommes sont aussi la clé.

Mettre la lumière sur l’amour comme solution ? Comprendre ? Sommes nous la pour ca ?

Ouvrir des portes, trouver les clés a laide de la conscience.

Ces 5 femmes sont une parties de moi meme, metaphoriquement, et au centre la conscience.

Ce que j’ai compris c’est qu’on ne peut pas se déconditioner, ca n’a pas de sens, c’est comme appuyer sur delete et tout oublier.

Si on a appris à lire par exemple, on ne pourra pas vraiment oublier comment ça marche 

Humain, nous ne seront jamais lavé de notre histore mais nous avons le pouvoir de créer et transformer.

mais le reconditionnement est possible et ca serait plutot garder le bon et transformer le mauvais.

Pour moi c’etait avec l’art.

Le partager c’est donner du sens, si on est la pour ca.

l’art comme arme ?

Affirmatif.

53769B59-859A-48E0-BC35-674D75973394

 

 

 

 

CE94084D-F8D8-4310-BF77-7733027B9DB3